Finance Assurance

24/24 & 7/7

Tout savoir sur le service de télépaiement payfip.gouv

Tout savoir sur le service de télépaiement payfip.gouv

Sommaire

 

 

Si l’on devait vous aider à sélectionner le système de paiement le plus sécurisé, on vous conseillerait de choisir le télépaiement. Il s’agit d’une révolution technologique développée par le gouvernement considéré comme ultra-pratique. À noter que cette plateforme en ligne est disponible  dans plusieurs secteurs d’État. Par ailleurs, à partir du moment où vous connaissez le principe de cette solution, les paiements par virement bancaire, par carte (VISA ou Mastercard) par TIP ou encore par chèque feront partie de l’histoire ancienne. Entre autres, en quelques clics sur votre ordinateur, smartphone ou tablette, vous pourrez régler toutes vos factures administratives et tout cela sans aucun déplacement à prévoir. Découvrez dans cet article la place du télépaiement en France.

 

Qu’est-ce que le télépaiement ? 

 

Il n’y a encore peu de temps, pour payer une amende, nous devions nous déplacer au niveau d’un guichet d’un centre des finances publiques. Aujourd’hui, grâce au télépaiement, mis à part les impôts, tous les paiements peuvent s’effectuer en ligne sur des sites dédiés. Entre autres, le télépaiement est ce que l’on peut appeler un porte-monnaie virtuel permettant de réaliser des règlements et des paiements directement sur Internet. Une solution qui ravit plus d’un, car se retrouver nez à nez avec un fonctionnaire pour un acquittement n’est pas forcément une partie de plaisir.

 

Conditions d’éligibilités

Afin de pouvoir profiter du télépaiement, il faut que vous soyez majeur et indépendant. C’est-à-dire, vous n’êtes ni sous la responsabilité de vos parents, ni sous tutelle ou curatelle, ni invalide permanent. Vous devez ensuite disposer d’un appareil qui peut vous donner un accès libre à Internet et d’un compte bancaire sur lequel se passeront les prélèvements. Une fois ces éléments en main, il faudra valider votre éligibilité auprès de votre conseiller bancaire pour voir si votre abonnement est compatible avec les transactions monétaires sur Internet et de vous identifier ensuite sur les sites d’état pour connaître les démarches à suivre.

À savoir que les paiements accomplis sur internet ne seront débités sur votre compte qu’après validation de votre part. Sans votre consentement, aucun prélèvement n’aura lieu.

 

L’avenir du télépaiement

Afin de mieux vous illustrer l’avenir du télépaiement, aux Etats-Unis, la solution a été intégrée dans une montre en forme de bracelet appelée Speedpass. Il suffit de rapprocher délicatement la montre d’un transpondeur à fréquence radio ou un détecteur pour payer, notamment, votre essence dans les stations Exxon ou Mobil ou votre nourriture dans l’un des 400 McDonald à Chicago. En outre, l’évolution du télépaiement français pourra, dans les prochaines années, atteindre tous les services d’État et privée. Pour l’instant, en France, l’utilisation de cette solution s’opère sur des appareils disposant d’un système d’exploitation. À savoir que certains appareils ne sont pas compatibles avec cette solution, car il y a des minimums requis sur le modèle, la version et les mises à jour de la machine :

  • windows : 7,8,8.1,74,03,10 ;
  • mac OS X : version entre 10 à 15 ;
  • linux version 1,85 minimum ;
  • Android version 5.0 et plus.

À noter qu’il est obligatoire que le navigateur de votre ordinateur, smartphone ou tablette accepte les cookies si vous voulez utiliser le service de télépaiement. Dans le cas contraire, votre accès sera limité, voire restreint et le service risque de ne pas fonctionner correctement.

 

www.payfip.gouv.fr en quelques mots

En ce qui concerne www.payfip.gouv.fr, il s’agit du site de télépaiement  de la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques). Il permet au français de régler les créances publiques plus rapidement. En effet, la plateforme vous évite non seulement la longue file d’attente au niveau du service du trésor public, mais vous donne également la possibilité de régler votre dette à l’instant T et vous réduit ainsi des risques de pénalisation de retard de paiement. Les manipulations à effectuer afin de se servir du site payfip.gouv.fr sont simples même pour les personnes qui ne sont pas forcément à l’aise avec Internet. En effet, il vous suffit de saisir le lien payfip.gouv.fr sur votre navigateur et suivre les étapes suivantes :

  • cliquer sur “payer vos factures publiques” ;
  • saisir l’identifiant structure publique ou l’identifiant collectivité (vous pouvez lire cette information en bas à droite de votre facture de dette, elle se compose de 6 chiffres) ;
  • renseigner le n° de Référence de la dette.

Une fois ces manœuvres effectuées, vous allez atterrir sur une page web présentant un récapitulatif du paiement. Celui-ci reprend les éléments importants de votre dossier et de votre demande tel que :

  • la collectivité ;
  • la référence de la dette ;
  • le montant ;
  • l’adresse électronique.

Il vous suffira ensuite de choisir le mode de paiement et de cliquer sur “valider” pour enregistrer votre action.

 

Pourquoi la France utilise ce service ? 

 

De manière générale, la France est un pays qui suit les tendances technologiques mondiales. Dans ce sens, le télépaiement marque l’évolution de la relation cybernétique entre la population et les services d’État. D’un autre côté, catégorisé en tant que solution magistrale pour faciliter les transactions entre ces deux parties, on peut déjà en déduire que le service de télépaiement promet un avenir radieux au système d’organisation français. Mis à part son rôle de simplifier le règlement de vos factures, le télépaiement propose des solutions adéquates au mode de vie des minimalistes et des écologistes. Entre autres, il réduit radicalement l’utilisation de papier, des démarches fastidieuses qui peuvent être chronophages et des déplacements physiques. Le télépaiement offre ainsi un gain de temps exceptionnel et une économie d’énergie considérable. C’est dans ce sens que le Directeur Générale des Finances Publique développe payfip.gouv.fr. Il s’agit d’un site qui a pour objectif de digitaliser les paiements à effectuer au niveau des services publics (hôpital, collectivité, établissement publics…). Entre autres, peu importe votre statut social, le site vous donne la possibilité de régler vos factures en ligne en seulement quelques clics. A noter que contrairement aux services d’État, la plateforme est ouverte 7J /7 et 24h/24.

 

Ça marche vraiment ? 

 

Il est tout à fait normal pour les néophytes d’être frileux par rapport au télépaiement. D’autant plus que pour le cas de payfip.gouv.fr, c’est un site qui sert à payer des dettes. En définitive, la question mérite d’être posée, ce service fonctionne-t-il réellement ? Les dettes sont-elles déclarées ? Pour répondre directement aux questions, le télépaiement marche parfaitement. Il faut savoir qu’un bon nombre de Français utilise déjà cette solution depuis plusieurs années. En outre, la France est en voie de digitaliser tout son système afin de satisfaire la population et de faciliter les démarches administratives. A noter qu’après avoir effectué le paiement en ligne, vous recevez une déclaration de paiement par mail qui a la même valeur qu’une confirmation par papier délivré par les agents administratifs. Vous recevrez la validation du paiement sous 24h au plus tard. En d’autres termes, le service offre une totale transparence envers ses utilisateurs et ne faillit pas à sa mission tant que les conditions de paiement sont bien respectées. Néanmoins, si vous ne faites pas attention lors de votre navigation, les cyberpirates risquent de suivre les actions que vous entreprenez sur votre appareil. Cela pourrait très vite devenir une problématique.

 

Attention aux cyberattaques et techniques d’hameçonnage sur ce genre d’outil

 

80% des internautes en France ne font pas confiance au télépaiement. En détail, 87 % ont peur à partir du moment où il faut saisir leurs coordonnées bancaires sur un site Web, 85 %  éprouvent de la crainte par rapport à la diffusion de leurs informations personnelles. Enfin, 77 % ne veulent pas attirer l’attention des espions virtuels.

Des frayeurs justifiées quand on voit l’étendue des pouvoirs des hackers. À savoir qu’ils peuvent très facilement contourner les règles de sécurité et peuvent détruire votre vie en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Nous vous conseillons de vous servir de VPN pour sécuriser votre navigation Internet. De façon également à vous protéger contre les escrocs virtuels, il existe aujourd’hui des assurances contre les fraudes. Cela pourrait vous sauver la mise en cas d’inadvertance de votre part. Pour pouvoir en disposer, il vous suffit de vous rapprocher d’un assureur et de souscrire à un abonnement en lien avec les paiements en ligne. Cependant, étant donné que www.payfip.gouv.fr est un prestataire d’État, il n’y a pas grand-chose à craindre. D’autant plus que les développeurs chargés de la maintenance du site ont conçu un système de sécurité inviolable et très efficace. Le gouvernement a pensé à supprimer toutes possibilités de fuite d’information. En parallèle, il a basé une protection de très haut niveau sur le site. Entre autres, pour accéder à un paiement sur le site, il faut vous authentifier via les identifiants et valider le paiement après avoir vérifié le récapitulatif de règlement. Rien ne se produit sans que vous ayez l’information et avant que vous ne donniez votre accord. Par ailleurs, payfip.gouv dispose d’un système de sécurité SSL (Secure Socket Layer) qui garantit une bonne confidentialité. Au final, les actions que vous allez mener vont être chiffrées et les informations saisies vont être illisibles et incompréhensibles  pour toutes personnes extérieures.

Recherche
Posts récents